Nous utilisons des outils psychologiques datant de la préhistoire pour vivre dans le monde moderne.

Comme l’explique Daniel Goleman dans son livre L’Intelligence émotionnelle, notre éducation psychologique est complètement laissée au hasard. L’école ne nous enseigne rien de l’intelligence émotionnelle, « comme si la maîtrise de soi, l’ardeur, la persévérance, la volonté et l’audace étaient des composantes génétiques sur lesquelles nous n’avions aucune emprise ». Et cela revient à nous envoyer le message que notre destinée individuelle, notre caractère et notre personnalité sont en grande partie prédéterminés.

L’Empowerment Lab a justement été conçu pour faire prendre conscience aux Français qu’il n’y a rien de plus faux et que nous avons tous le pouvoir de reprogrammer notre cerveau pour nous défaire de nos croyances limitantes, ouvrir notre champ des possibles et réduire le fossé entre la personne que nous sommes et celle que nous souhaitons devenir.

Notre société post-moderne a apporté des changements tellement rapidement que nous n’avons pas eu le temps de nous adapter.

 

Mais pour cela, il nous faut résister contre des centaines de milliers d’années d’évolution et lutter contre l’homme préhistorique qui vit encore en nous, confortablement installé dans notre cerveau reptilien. En effet, le problème est que notre héritage psychologique, nos réactions et nos émotions sont le fruit d’un très long processus évolutif duquel a émané un inventaire d’émotions validées quand elles ont prouvé leur valeur de survie. Je subis une injustice, je me mets en colère, mon sang afflue vers mes mains, je frappe. Je suis triste, mon métabolisme ralentit, je me replie sur moi, je digère ce qui m’arrive pour mieux repartir. J’ai peur, le sang afflue dans mes muscles, je fuis.

Ce serait enfoncer une porte ouverte que de vous rappeler que notre monde a considérablement changé depuis que nous avons découvert le feu et que la constitution de notre société post-moderne a agi en véritable fracture.  En effet, elle a apporté des réalités nouvelles et son lot de changements tellement rapidement que notre processus évolutif n’a pas pu en suivre le rythme ! Résultat : nous continuons à utiliser des outils psychologiques de la préhistoire pour répondre aux grands enjeux de notre civilisation moderne et résoudre nos problématiques d’Homme du XXI siècle, censé être régi par la loi et la morale.

Ne pas s’occuper de notre éducation psychologique est aussi absurde que nous vouloir construire une maison sans fondations.

 

Dès lors, s’il est aisé de comprendre que nous devons faire évoluer nos infrastructures, nos législations, nos droits sociaux, nos économies ou nos systèmes d’exploitation énergétique pour préparer l’avenir, pourquoi ne participons-nous pas activement à l’évolution de notre cerveau et de notre éducation psychologique ? Agir ainsi est aussi absurde que de construire une maison sans fondations, c’est investir dans le traitement des symptômes sans jamais s’intéresser à la racine du problème.

Le développement personnel ne devrait donc en aucun cas être l’apanage de l’industrie du bien-être mais bien celui de l’éducation, de la recherche et du développement. Si l’école nous apprend aujourd’hui l’application théorique, les basiques de la culture générale, l’obéissance et la restitution des connaissances, elle semble cependant échouer à nous préparer au monde civil et professionnel de demain au sein duquel triompheront les compétences cognitives, l’esprit critique et la créativité.

Nous pouvons choisir de rester dans notre confort indolent et notre immobilisme peureux ou de nous éduquer au changement.

 

Il suffit de voir nos réactions et nos comportements face aux réformes, à l’innovation et aux changements en général pour comprendre. Nous nous agitons, nous les refusons bien souvent par principe et nous nous targuons d’avoir prédit l’échec sur fond de « je vous avais prévenu » quand quelque chose ne fonctionne pas. En gros nous voulons que nos vies, et plus généralement la société, changent tout en maintenant l’ordre établi de notre quotidien. Cela paraît illogique mais ce mécanisme est l’illustration même des putschs répétés de nos cerveaux limbique et reptilien sur notre cortex qui ont permis d’assurer la survie de l’espèce humaine pendant des milliers d’années. Mais ce schéma semble aujourd’hui arriver à bout de souffle.

Face à cela, il devient d’autant plus inéluctable et nécessaire de vouloir devenir acteur de notre éducation psychologique car ne pas le faire reviendrait à nous laisser nous faire contrôler par nos émotions et nos instincts primitifs. Bien consciente de grossir le trait, le choix qui nous revient est donc plus ou moins le suivant : vivre dans un monde reflétant notre confort indolent, notre aversion au changement et notre immobilisme peureux ou dans une société apaisée, ouverte et bienveillante mue par l’intelligence, le mouvement et le dynamisme collectif.

Ce futur ne sera autre que le résultat de la somme des individus qui le composent, faisant de chacun d’entre nous le moteur, l’essence et le garant de sa construction. Il nous revient donc de nous éduquer en conséquence.

Empowerment Lab
L’Empowerment Lab a pour ambition de révolutionner le développement personnel en le démocratisant pour permettre à chacun de pouvoir développer ses compétences et révéler son potentiel grâce à des intervenants de rêve!
© 2017 Empowerment Lab.

Abonnez-vous à la newsletter du Lab !

Pour des conseils aussi motivants, qu'inspirants et reboostants, c'est tous les mercredis à 16h!

Bravo, vous êtes inscrits !