Avoir le choix : cadeau ou fardeau ?

Mihaly Csikszentmihalyi a peut-être un nom imprononçable mais il est l’auteur d’une bible de développement personnel qui saurait apporter clarté, simplicité et paix à quiconque s’attacherait à lire les 240 pages de son chef d’oeuvre « Flow, the psychology of optimal experience ». Alors que le recyclage du « c’était mieux avant » constitue un rite de passage de chaque génération, il est frappant de constater à quel point ce livre écrit en 1990 décrit parfaitement notre société près de 30 ans plus tard. Rien n’a changé, et comme nos parents ou nos grands-parents, nous restons confrontés année après année à la même question existentielle : quel est le sens de ma vie ?

 

Il n’y a plus de limites, plus de rôles, plus de prédestinations.

 

Pour l’auteur, trouver le sens de notre vie consiste à réduire au maximum l’entropie psychique, qui résulte de nos envies contradictoires, en choisissant des objectifs de vie authentiques et personnels et en consacrant toute notre attention à leur réalisation. Et c’est cette attention inébranlable, sujet central du livre, qui s’appelle le flow. Csikszenmihalyi est formel, atteindre le flow est tout d’abord une question de connaissance de soi. Qu’est-ce qui fait que vous pourriez vous concentrer pendant des heures ? Y a-t-il quelque chose qui vous fasse oublier de manger ou de dormir ? Que cela soit un puzzle ou une véritable passion, la recherche du flow serait le chemin d’épanouissement le plus authentique.

Cependant, à l’heure de notre monde ultra-connecté délivrant des milliards de stimulus multi-sensoriels à longueur de journée, comment pouvons-nous décider de nous consacrer à un projet de vie ? L’avènement d’internet a certes permis de démultiplier nos moyens de communication et libérer l’information mais il y a un prix à payer. En éclatant les frontières du savoir, internet a aussi étendu de manière exponentielle notre champ des possibles. Il n’y a plus de limites, plus de rôles, plus de prédestinations et nous pouvons tous devenir avocat, artiste, politique, star de cinéma, humanitaire, youtubeur ou encore entrepreneur selon notre capacité de travail, de volonté et d’obstination.

 

Nous passons notre temps à regarder le menu sans jamais commander.

 

Alors, cadeau ou fardeau ? Nous avons donc maintenant l’entière responsabilité de choisir pour nous-mêmes de quoi notre vie sera faite. Ayant pour seule certitude qu’au moins cette vie nous est donnée, il reste peu de place à l’erreur. Le plus grand défi de notre temps serait donc d’apprendre à choisir et de ne pas céder à la tentation constante de la dispersion, du doute et de l’herbe plus verte du voisin. Si nous sommes malheureux et frustrés, c’est que nous passons notre temps à contempler le menu sans jamais commander.

Facile à dire mais comment faire pour choisir sans regretter ? C’est là que le développement personnel entre en jeu et la stratégie de Csiksentmihalyi est tellement évidente une fois énoncée qu’elle en paraîtrait presque triviale : « la stratégie consiste à extraire des savoirs générés par les générations précédentes des schémas qui permettent d’éviter l’entropie psychique. Il en existe des milliers dans la littérature, l’art, la philosophie ou encore la religion. Pourtant il est de commune mesure de les ignorer persuadés que le sens de la vie est quelque chose de personnel qui s’obtient par ses propres moyens. Mépriser le savoir durement acquis par nos ancêtres sur la manière de vivre une vie de sens et penser que l’on peut faire la découverte d’un ensemble d’objectifs censés par soi-même est une illusion. Faire ainsi est aussi absurde que de vouloir construire un microscope électronique sans outils et savoirs en physique. »

Empowerment Lab
L’Empowerment Lab a pour ambition de révolutionner le développement personnel en le démocratisant pour permettre à chacun de pouvoir développer ses compétences et révéler son potentiel grâce à des intervenants de rêve!
© 2017 Empowerment Lab.